Quand :
décembre 8, 2017 @ 4:00 – 6:00
2017-12-08T16:00:00-05:00
2017-12-08T18:00:00-05:00
Où :
Le salon Albert Tucker (YH317)
2275 Bayview Ave
North York, ON M4N 3M6
Canada
Coût :
Gratuit
Contact :
Bureau de l'avancement et diplômés
416.487.6824

Albert Tucker

 

Albert Victor Tucker ( 1923 – 2017 ), le deuxième principal du Collège universitaire Glendon et professeur d’université émérite de l’Université York, est décédé d’une crise cardiaque à son domicile de l’avenue Shaftesbury, à Toronto, le mercredi 25 octobre. Il avait 94 ans.

Né dans l’est de Toronto, il a abandonné l’école pour aider sa mère veuve et a travaillé pendant quelques années à un emploi de bureau à Toronto. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il a servi avec l’équipe au sol de l’Aviation royale canadienne en Grande-Bretagne, en France et aux Pays-Bas. Il a ensuite profité des occasions d’éducation que ce travail lui permis. Il a ainsi terminé ses études secondaires et est entré à l’Université de Toronto pour étudier l’histoire. Après avoir complété un M.A., il a obtenu un doctorat en histoire britannique à l’Université Harvard. Il a enseigné brièvement à l’Université de l’Illinois à Urbana avant de se joindre à la faculté de l’Université Western Ontario, où il enseignera jusqu’en 1966, année où le doyen des arts John T. Saywell le recrute pour devenir membre du Département d’histoire de l’Université York.

Le premier directeur de Glendon, Escott Reid, et le directeur du Département d’histoire, Edgar McInnis, persuadèrent Tucker de rester à Glendon au lieu de partir avec la plupart des historiens au nouveau campus de Keele et Steeles. Il a succédé à McInnis en 1968 et à Reid à la fin de 1969, tout en demeurant à la tête du Département d’histoire jusqu’en 1973, alors qu’il occupait le poste de principal jusqu’en 1975.

Les premiers travaux savants de Tucker portent sur l’histoire militaire britannique du dix-neuvième siècle, mais ses intérêts se sont rapidement étendus. En 1972 paraît son livre A History of English Civilization. Son attention s’est ensuite tourné vers l’histoire des affaires canadiennes, menant à la publication de Steam into Wilderness: Ontario Northland Railway 1902-1962 (1978). Il a ensuite préparé une histoire de la brasserie Labatt, mais la politique interne de l’entreprise en a empêché la publication. Jusqu’à son départ à la retraite en 1993, il enseigne au Collège universitaire Glendon et au Département d’histoire de l’Université York, ainsi que dans le programme conjoint de York-UofT en études victoriennes. En 1988, il est nommé professeur d’université en reconnaissance de ses excellents services à York. De 1997 à 2007, il a été président de l’Association des retraités de l’Université York.

Albert Tucker ne s’est jamais marié. Il laisse dans le deuil une nièce, Constance Dykes, et un neveu, John Tucker, de petites-nièces et de petits-neveux. On se souviendra de lui comme d’un enseignant inspirant, un collègue serviable et un être humain doux qui a généreusement donné de son temps et de son argent à York et à Glendon. Il a établi des bourses d’études, fait des dons à la Bibliothèque Leslie Frost, et initié et financé la conférence commémorative annuelle John Holmes à Glendon ainsi que la série des conférenciers invités Albert Tucker du Département d’histoire de Glendon.

Michiel Horn

Si vous souhaitez faire un don en son nom, veuillez cliquer ici.  Pour plus d’informations ou pour faire un don par téléphone, appelez le 416-487-6824.

In Memoriam – Dr. Albert Tucker ( 1923 – 2017 )
R.S.V.P. d’ici le mardi 5 décembre