Colloque annuel de l’Association des études en langue française (2017)
Le français dans tous ses espaces
Collège Glendon de l’Université York, Toronto, 8-10 août 2017

Bienvenue


————————————————————————————–
Colloque 2017 – Ve colloque des étudiants : Publish or Perish
Le vendredi 12 mai 2017, 9 h 30 – 16 h 00
Université York, campus Glendon
GH 121
——————————————————————————–
Colloque 2016 – Le second degré, l’ironie du discours
Prof. Denis Saint-Amand, Université de Namur (Belgique)
Le mercredi 23 novembre 2016, 12pm – 3pm
Université York, campus Glendon
YH A218

___________________________________________

Colloque 2016 – La Claque Violence et résilience en littérature québécoise contemporaine

Le jeudi 5 mai 2016

Université York, campus Glendon

YH A-100


Journée d’étude

Projets littéraire et linguistiques

27 novembre 2015

Collège Glendon, Salle YH A227

Journée d’étude

Limiter ou délimiter les enjeux méthodologiques de la recherche interdisciplinaire

16 octobre 2015

Collège Glendon, Salle multifonctions (Manoir de Glendon)

 


Colloque 2012 des jeunes chercheurs en Études Francophones de l’Université York
Les éclats du discours
22-23 mars 2012
Collège Glendon, Salle multifonctions (Manoir de Glendon)
En collaboration avec le Centre de recherche sur le contact linguistique (CRCL)
Programme du colloque
Affiche


 

Colloque 2010 des jeunes chercheurs en Études Françaises de l’Université York
«Contacts linguistique et littérature de contacts : Dynamique de l’expression
identitaire dans les manifestations linguistiques et littéraires du français»
Lundi 10 mai, 2010
Collège Glendon, Salle multifonctions (Manoir de Glendon)
En collaboration avec le Centre de recherche sur le contact linguistique (CRCL)

 


 

De l’origine des accents québécois et parisiens en regard des attitudes face à la mode et à l’enseignement du FL1 et du FL2
le 4 mars 2010
Glendon Hall – Salle GH102

 


 

Tu vs Vous dans le français parlé d’étudiants FL2 au niveau universitaire
le 10 novembre 2009
Glendon Hall – Salle GH 102

 


 

Langages poétiques et poésie francophone en Amérique du Nord
Les 1,2 et 3 oct 2009

 


 

La norme et ses infractions en linguistique et en littérature
Colloque estudiantin
l’Université Western Ontario, London (Ontario)

le 8-9 mai 2009

 


 

Inspiring Collaborations
A symposium in honour of Barbara Godard

December 5 and 6, 2008

 


 

Colloque Autisme 2008
October 23, 2008

 


 

Coloque Geographiae imaginariae : dresser le cadastre des mondes inconnus dans la fiction narrative de l’Ancien Régime)
Les 2,3, et 4 octobre 2008

 


 

Colloque international Roy MacLennan
«Deux grands romans canadiens,
Bonheur d’occasion et Two Solitudes, à l’aune des cultures étrangères»

Les 25 et 26 septembre 2008

 


 

3 Colloque international et pluridisciplinaire
EN POÉTIQUE ET ESTHÉTIQUE DU LANGAGE ORDINAIRE
30 avril et 1 mai 2008

 


 

COLLOQUE ÉTUDIANTS
Les 2 et 3 mai 2007, s’est tenu à Glendon, le campus bilingue de l’Université York, un colloque organisé par les étudiants de 2e et 3e cycles  en études françaises et en traduction de l’université York. Les jeunes chercheurs, réunis autour du thème « Recherches en linguistique, littérature et traduction « , ont pu partager avec le public leur expérience scientifique, leurs idées et leurs aspirations. Les langues du colloque étaient le français et l’anglais.

pour visionner la vidéo, cliquez sur cette image

Un comité organisateur étudiant a lancé un appel aux communications et a formé un comité scientifique mixte « étudiants-professeurs » chargé d’évaluer les propositions de communications.

Le colloque, dont on peut visionner quelques extraits sur ce site, comprenait une conférence inaugurale prononcée par Colette Noyau, de l’université de Paris X, professeure de linguistique et sciences du langage, invitée par le Programme de maîtrise en études françaises. Les communications acceptées par le comité scientifique se sont succédé sur deux jours. Elles portaient sur divers aspects de la linguistique, des études littéraires et de la traduction. Ouvrant la première séance, Elise Bayle (doctorante en Études anglophones, Université de Paris X-Nanterre), a parlé « De l’utilité des classiques dans la théorie, la pratique et la pédagogie de l’écriture créative ». À sa suite, Luan Canaj (MA en Études françaises, Littérature) a analysé « L’intertextualité dans le roman L’Ignorance de Milan Kundera ». La présentation de Hajnalka Kukoda (MA en Études françaises, Linguistique), qui s’ancrait dans la psycholinguistique, a souligné « Le rôle de la langue première dans l’apprentissage de la langue seconde : une approche socioculturelle ». Au cours de l’après-midi, Kasia Wlos-Krajewska (MA en Études françaises, Littérature) a illustré « L’image des hommes dans l’écriture d’Annie Ernaux », tandis que Caroline Morrissette a fait appel aux confrontations textuelles pour mieux « Traduire l’érotisme », sujet encore peu étudié. Dans sa communication, Bryna Gelman a mis l’accent sur « L’aptitude et son influence sur l’apprentissage des langues étrangères », puis Amanda McLachlan Darling s’est interrogée sur « L’Oulipo : une littérature oubliée ? », alors que Marina Marukhnyak a traité de « L’apprenant en difficulté d’apprentissage et l’acquisition des langues secondes ». À l’issue de cette première journée, les participants étaient conviés à une réception offerte par le bureau du Principal de Glendon.

Natacha Lenina (MA en études françaises, Littérature), ouvrant la deuxième journée par une communication intitulée « Du signe linguistique à la sémiotique du théâtre », s’est proposée d’emprunter la sémiologie comme voie de passage entre la linguistique et la littérature. La communication de Julie Proulx (MA en Traduction) a pour sa part soulevé la question suivante : « La traduction donne-t-elle (un) lieu à la culture ? ». Shanti Liverpool a invité l’auditoire à rendre hommage au genre épistolaire. Sa communication : « L’exil dans la correspondance de Jacques Roumain à sa femme », a été suivie par celle d’Alana Chalmers « The value gap: Translators in the modern context ». Teresa DePinto a quant à elle évoqué « La figure libertine : la marquise de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos ». L’intervention d’Anne A. Ihejirika (PhD en Études anglaises, Université York) avait pour sujet « The Possibilities and Limitations of Translation and Rewriting as Literature in Chinua Achebe’s Arrow of God and Maryse Condé’s Windward Heights (La Migration des cœurs) ».

La conférence de clôture, portant sur « Le rôle de la traduction et du traducteur dans les humanités » a été magistralement donnée par Lyse Hébert (Doctorante, MA en Traduction, Université York).

Une table ronde présidée par Daniel Simeoni, directeur du Programme de maîtrise en traduction, et par Françoise Mougeon, est venue couronner le colloque. Consacrée à « La traduction de l’impossible, l’effacement des frontières : la nouvelle recherche », cette table ronde et les débats animés qui ont suivi, ont bien mis en valeur le caractère interculturel et pluridisciplinaire de la réflexion et des travaux de tous ces jeunes chercheurs.

Pour de plus amples renseignements, consulter le site Web du colloque qui donne  également accès aux communications des participants