Marie-Christine Aubin, professeure agrégée à l’École de traduction et au département d’Études françaises de Glendon, détient un doctorat de l’Université du Manitoba en Littérature française du XIXe siècle. Elle est membre de la Faculté des études supérieures abilitée à enseigner dans les programmes de Maîtrise en Études françaises, Doctorat en Études francophones et Maîtrise en traductologie. Elle est actuellement directrice du programme de Maîtrise en traductologie.

Son domaine de spécialisation est, en Études françaises, le roman, notamment le roman du XIXe siècle et plus particulièrement Balzac. Ses recherches doctorales portaient sur Nourriture et Société dans La Comédie humaine, recherches menées dans une perspective sociocritique. Elle a publié plusieurs articles sur ce sujet, par exemple, « Balzac et l’illusionnisme social » (Vachon, Oliver 2002) et « Le système de l’alimentation chez Balzac. De quelques influences du siècle précédent » (L’Année balzacienne, 1997).

En traductologie, ses intérêts se portent sur la stylistique différentielle, la typologie des textes, la lexicographie, la pédagogie de la traduction, notamment à distance, et les outils d’aides à la traduction et à la localisation. En 1998, elle a créé, pour le compte de l’Université de Saint-Boniface, le tout premier certificat de traduction anglais-français offert en ligne. Ses principales publications sont Perspectives d’avenir en traduction=Future Trends in Translation (PUSB, 1995), en collaboration avec Egan Valentine, de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Stylistique différentielle et Traduction (Sodilis, 2004) et Building Culture(s): The Impact of Translation and Translators=Culture(s) en construction : l’impact de la traduction et des traducteurs (Antares, 2012).

Depuis 2010, elle s’intéresse particulièrement aux croisements de la littérature et de la traduction et travaille à l’élaboration d’une base de données des œuvres de Balzac traduites. Elle est actuellement responsable de la rubrique « Traduction » du tout nouveau Portail Balzac qui devrait voir le jour en 2015 sous la houlette du Groupe d’études balzaciennes (Paris-Sorbonne). Parmi ses communications et articles les plus récents, il y a « Traduire Balzac en bandes dessinées » (L’Année balzacienne 2011 : Balzac et les arts en regard. Paris : PUF), « La réception du théâtre balzacien à l’étranger : Le faiseur en anglais et en italien » dans Splendeur d’un parent pauvre? Le théâtre de Balzac, Éric Bordas (dir., sous presse), « Traduction et réception de Balzac en Chine » Balzac et la Chine / la Chine et Balzac, Véronique Bui et Robert Le Huenen (dir., sous presse). De plus, une série d’articles sur les traductions du Lys dans la vallée ont été publiés par le Musée Balzac de Saché sur son tout nouveau site consacré à ce roman (2014). Trois livres sont par ailleurs en préparation : la traduction d’un ouvrage de JIANG Fang consacré à Balzac en Chine, une nouvelle édition revue et augmentée de Stylistique différentielle et traduction, en collaboration avec Egan Valentine, et un collectif intitulé La traduction à la frontière du savoir et du sensible, à paraître au GREF.

Enfin Madame Aubin a aussi été invitée par la Chaire UNESCO pour les études sur la traduction et la communication interculturelle, Université Jagellonne, Cracovie, Pologne, à animer un atelier de formation intitulé « Developing and Teaching e-courses »; et par la Chaire UNESCO de Traduction et études interculturelles, Azerbaijan University of Languages, Bakou, Azerbaidjan pour animer divers ateliers de formation autour de trois axes :  Curriculum Development for the Training of Translators ; Specialized Translation Courses Development; and CAT Tools for Technical and Literary Translators.

Téléphone: 416 736 2100 poste 88306
Bureau : C233 Pavillon York
Courriel : maubin@glendon.yorku.ca