Marie-Hélène Larochelle est professeure adjointe au Collège universitaire Glendon de York University.

Ses recherches portent sur les figures de la violence dans la littérature la francophonie européenne (Belgique, France, Suisse) et québécoise. Elle a organisé deux colloques internationaux sur ce sujet et a dirigé les ouvrages collectifs Esthétiques de l’invective (dossier), Études littéraires, Vol. 39, no 2, 2008; Monstres et monstrueux littéraires, Québec, Presses de l’Université Laval (PUL), 2008; Invectives et violences verbales dans le discours littéraire, Québec, Presses de l’Université Laval (PUL), 2007.

Elle est l’auteure de Poétique de l’invective romanesque, L’invectif chez Louis-Ferdinand Céline et Réjean Ducharme, Montréal, XYZ Éditeur, coll. « Théorie et littérature », 2008. Marie-Hélène Larochelle a également présenté plusieurs communications et articles sur les anarchistes français du XIXe siècle, sur Louis-Ferdinand Céline, Réjean Ducharme et Henri Michaux.