Les membres de la faculté de Glendon, Igor Djordjevic, Marie-Hélène Larochelle et Maya Chacaby, sont les lauréats du Prix du Principal pour l’excellence en enseignement de cette année. Les professeurs Igor Djordjevic et Marie-Hélène Larochelle ont été sélectionnés dans la catégorie du personnel enseignant à temps plein, le premier pour le prix de plus de dix ans d’expérience et la seconde pour le prix de moins de dix ans d’expérience.  Maya Chacaby a reçu le prix dans la catégorie du personnel enseignant contractuel.

Le Prix du Principal pour l’excellence en enseignement honore ceux qui, à travers leur innovation et leur engagement, rehaussent la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage à Glendon.

« Je félicite ces membres du corps professoral pour cette reconnaissance tout à fait méritée, a déclaré Donald Ipperciel, principal du Campus Glendon. Leur contribution en matière d’enseignement et d’apprentissage est incontestable. Ils ont un impact transformateur sur la formation des étudiants et sur leur expérience à Glendon. »

Igor Djordjevic est professeur au département d’Anglais et c’est Djordjevic, Igorla deuxième fois de sa carrière qu’il reçoit cet honneur. Il est reconnu tout particulièrement pour son dévouement envers les étudiants. D’ailleurs, une étudiante affirme, « Le professeur Djordjevic a fait de mon expérience à Glendon ainsi que de celle de tant d’étudiants une expérience des plus enrichissantes. Je crois que son dévouement et que son engagement constant envers sa discipline, ses étudiants, le programme et cette Université mérite qu’on lui octroie le Prix du Principal pour l’excellence en enseignement. »

C’est avec joie que le Professeur Djordjevic accepte le prix, « Bien qu’il n’y ait rien que je préfèrerais faire dans la vie que d’enseigner, je considère que ce prix représente le nouveau standard pour la qualité de mon travail et je m’efforcerai de m’y conformer de façon continue, à chaque année, avec chaque nouvelle génération d’étudiants. » 

Marie-Hélène Larochelle, de son côté, est professeure au département d’Études Larochelle, Marie-Hélènefrançaises. La professeure Larochelle s’est mérité ce prix, entre autre, pour ses qualités de mentor auprès des étudiants. Un collègue ajoute, « Marie-Hélène s’est investie sans relâche tant dans les cours de premier cycle que dans les séminaires de maîtrise en Études françaises et de doctorat en Études francophones. »

En recevant le prix, la professeure Larochelle a noté que, « Enseigner aujourd’hui implique de concourir avec les médias sociaux qui valorisent les rencontres intenses immédiates. Gagner un prix d’enseignement veut dire qu’on peut encore être intéressant sans filtre. » 

Maya Chacaby enseigne l’ojibwa dans le cadre du programme de Linguistique. Ses collègues et les étudiants ne tarissent pas d’éloges à son égard. Un étudiant note, « Quand je me Maya-Chacabysuis inscrit à ce cours, j’avais l’impression qu’il s’agissait d’un cours de langue. Grâce au style d’enseignement novateur de Maya, à sa passion profonde et à sa compréhension de la langue et de la communauté, nous avons appris à quel point la langue, la culture et l’histoire des communautés autochtones sont étroitement liées. Nous avons remis en question notre compréhension de l’histoire et des cultures; elle m’a ouvert les yeux sur l’injustice de la réécriture de l’histoire ainsi que sur la culture du génocide. »

Très humble, Maya affirme, ‘Nimaamoyaawagenimaag gaa mikwenimishiwaach niiji-aanikoominodewiwag’ (Je suis très touchée par la gentillesse de mes collègues qui m’ont considérée pour ce prix).

Les Prix du Principal pour l’excellence en enseignement ont été annoncés le 3 avril lors de la cérémonie de clôture du Colloque de recherche sur la diversité linguistique. Les lauréats des Prix du Principal pour l’excellence en recherche ont également été salués durant cet événement.