Aider les étudiants en détresse sur le campus de Glendon: Un Guide pour le corps professoral et le personnel

Tout le monde a un rôle important à jouer dans le soutien en santé mentale et le bien-être des étudiants.

Les membres de la faculté et le personnel peuvent utiliser ce guide pour avoir un aperçu de ce qu’il faut observer et de ce qu’il faut faire pour aider les étudiants potentiellement en détresse sur le campus de Glendon.

Si vous faites face à des problèmes immédiats de sécurité  pour vous-même ou pour autrui:

Appelez le 911 et la sécurité du campus

Appelez toujours en premier  les services d’urgence: 911

Ensuite, appelez les services de sécurité du campus : 416-736-5333

Pour des ressources supplémentaires à l’Université York, cliquez ici.

Comment procéder

L’aide aux étudiants en détresse implique trois étapes fondamentales : Observer, Réfléchir et Répondre.

Étape 1: OBSERVER

Repérer les signes précurseurs

Étape 2: RÉFLÉCHIR

Faire confiance à votre instinct

Étape 3: RÉPONDRE

Tendre la main et assister

Apprenez à reconnaitre les signes qui indiquent qu’un étudiant est possiblement en détresse en utilisant le tableau ci-dessous. Les problèmes de santé mentale peuvent avoir un impact significatif sur la vie quotidienne, y compris la vie académique. Prenez un moment pour réfléchir à ce que vous avez vu et entendu. Notez vos réponses aux questions suivantes:

  • Qu’est-ce que j’ai vu?
  • Qu’est-ce que j’ai entendu?
  • Combien d’incidents similaires ai-je été témoin impliquant cet étudiant?

La liste suivante est uniquement destinée à fournir des exemples et n’est pas exhaustive.

Pensez à ce que vous avez vu et entendu, puis utilisez les catégories et les énoncés ci-dessous pour vous aider à déterminer les prochaines étapes. ————————————————-

Il est normal de se sentir hésitant sur la façon de répondre, et vous n’avez pas besoin d’avoir une réponse à toutes les questions. Choisir de répondre au lieu de demeurer silencieux reste toujours la meilleure option.

Si vous vous sentez à l’aise pour le faire, dites à l’étudiant que vous  êtes inquiet  et que vous êtes concerné par la situation. Mettez l’étudiant en contact avec les  ressources disponibles et  identifiez vos préoccupations en utilisant le tableau ci-dessous. Un étudiant peut ne pas savoir qu’il existe un service d’aide disponible ou peut hésiter à le demander. Vous pouvez utiliser le modèle « Parler à un étudiant en détresse » pour guider votre conversation avec l’étudiant.

Si vous ne pouvez pas ou ne vous sentez pas à l’aise pour approcher  l’étudiant, il est toujours important de faire quelque chose. Partagez vos préoccupations au sujet de l’étudiant avec une autre personne à l’Université afin de lui fournir un soutien adéquat.

Un comportement qui est incontrôlable, violent, destructeur, dangereux, agressif ou très menaçant pour soi-même ou autrui (y compris les déclarations ou les tentatives de suicide).

URGENCE: RISQUE IMMÉDIAT DE SE NUIRE À SOI-MÊME OU À AUTRUI

« Je suis préoccupé par la sécurité immédiate de l’étudiant et il peut y avoir des risques imminents et potentiellement mortels pour lui-même ou pour autrui.

D’abord, appelez les SERVICES D’URGENCE: 911

Ensuite, appelez la SÉCURITÉ DE YORK: 416-736-5333

Informez votre SUPERVISEUR et / ou le BUREAU DU PRINCIPAL.

Les comportements auto-nuisibles tels que se couper, se frapper ou le refus de s’alimenter

Expression d’émotions intenses (anxiété, rage, désespoir, solitude …) et des références au suicide mais sans risque imminent de se nuire à soi-même ou à autrui

Un comportement incohérent ou incontrôlable, mais pas immédiatement dangereux pour soi-même ou pour autrui

Dégradation marquée de la santé mentale, l’apparence ou l’hygiène

Changements soudains des comportements réguliers (sociabilité, habileté, alimentation, sommeil, sorties, émotivité, capacité de travail, abus de substances)

En difficulté suite aux événements traumatiques tels que la perte d’un être cher, la fin d’une relation, des problèmes de santé physique

Mal du pays, repli sur soi, un sentiment d’isolement et d’impuissance, l’envie de rentrer chez soi, une hostilité injustifiée envers la culture locale et académique

NON URGENTE: CONCERNANT LE COMPORTEMENT ET / OU UN SENTIMENT DE DÉTRESSE

«Je suis préoccupé par le bien-être général de l’étudiant, il  a besoin d’une aide urgente, mais le risque de préjudice imminent et mortel pour lui-même ou autrui est probablement faible ».

Encouragez ou accompagnez l’étudiant pour prendre un rendez-vous un conseiller personnel au CENTRE DE COUNSELING

GH 111A

Counselling@glendon.yorku.ca

416-487-6709

Et / ou consulter le Chef du CENTRE DE COUNSELING, Deane Taylor (x88138).

Et / ou consulter le Directeur des AFFAIRES ÉTUDIANTES qui pourrait communiquer avec l’étudiant : David Ip Yam (x88550)

APRÈS LES HEURES DE BUREAU,

Appelez la SÉCURITÉ DE YORK: 416-736-5333

Et / ou encouragez l’étudiant  à appeler ALLO J’ÉCOUTE (ligne d’assistance gratuite et confidentielle pour les étudiants du postsecondaire en Ontario): 1-866-925-5454

Informez votre superviseur ou le bureau du principal.

En détresse en raison de difficultés financières

DÉTRESSE FINANCIÊRE

«Je suis préoccupé par le bien-être général de l’étudiant en raison de sa situation financière, mais il semble qu’il n’y ait aucun risque de préjudice pour lui-même ou pour autrui».

Encouragez l’étudiant à contacter ou à visiter les SERVICES FINANCIERS AUX ÉTUDIANTS.

YH C138

416-487-6701

finance@glendon.yorku.ca

Et / ou consulter la coordonnatrice ou la directrice des SERVICES FINANCIERS AUX ÉTUDIANTSJessica Perkins (x88144) et Fiona Kay (x88203)

En détresse en raison de difficultés académiques

DÉTRESSE ACADÉMIQUE

«Je suis préoccupé par le bien-être général de l’élève en raison de sa situation académique, mais il semble qu’il n’y ait aucun risque de préjudice pour soi ou pour autrui».

Encouragez l’étudiant à contacter ou à visiter les SERVICES ACADEMIQUES:

YH C102

416-487-6715

acadservices@glendon.yorku.ca

Et / ou consulter la gestionnaire ou la directrice des SERVICES ACADEMIQUES : Cristina Bregar (x88133) ou Fiona Kay (x88203).

Observé ou signalé comme ayant besoin de support avec:

L’exploration de carrière, tâches académiques et développement de compétences

Le genre, l’orientation sexuelle ou l’exploration de l’identité spirituelle

Le soutien social et des pairs

La santé mentale et le bien-être

Les conseils pédagogiques

Le développement personnel

Le Code de conduite et la résolution de conflits

 

STRESSÉ, MAIS PAS en DÉTRESSE

« Même si un étudiant ne connaît aucune des formes de détresse extrêmes ci-dessus mentionnées, je suis concerné et je pense qu’il pourrait bénéficier des différents services de soutien disponibles sur les campus de York ».

Les services listés au-dessus

Centre for Human Rights, Equity and Inclusion (au Campus de Keele)

Le Centre de carrière et de développement de compétences (YH A118)

La Bibliothèque Frost(416-487-6726)

Le Club athlétique de Glendon (Pavillon Proctor, 416-487-6717, gac@glendon.yorku.ca

Le Centre des femmes et des trans de Glendon (Hilliard D124, glendonwtc@gmail.com)

Glgbt* (Historic Gate Cottage, coordinator.glgbt@gmail.com)

L’Association étudiante du collège Glendon (YH B126, council@gcsu-aecg.ca)

Le Centre interreligieux (Hilliard D126)

Les mentors du Salon coeur de lion (YH A, Centre of Excellence Counter, lionsden@glendon.yorku.ca)

Le site web de la santé mentale et du bien-être à York

Le Salon francophone (YH B111)

Spark : Trousse académique pour étudiants (spark.library.yorku.ca)

Étudiants internationaux et étudiants en résidence

En plus des étapes ci-dessus, vous pouvez informer GLENDON INTERNATIONAL de vos préoccupations s’il s’agit d’un étudiant international (Alison Stewart, x88113) et vous pouvez informer la Coordonnatrice de LA VIE EN RÉSIDENCE de vos préoccupations s’il s’agit d’un étudiant en résidence sur le campus (Katherine Fowley ,x88238).

Encourager l’étudiant à chercher et à obtenir de l’aide

  • Soulignez que l’aide est disponible et que demander de l’aide est un signe de courage
  • Reconnaître que demander de l’aide peut être difficile au début

Si un étudiant ne veut pas d’aide

Si ce n’est PAS UNE URGENCE:

  • Respectez le droit de l’étudiant de refuser un conseil ou toute autre aide.
  • Ne le prenez pas personnellement. Le cas échéant, et si vous vous sentez à l’aise pour le faire, offrez à l’étudiant la possibilité de rester en contact avec vous en lui donnant vos coordonnées personnelles  à l’université (mais n’insistez pas en cas de refus).
  • Donner à l’étudiant des informations à emporter sur les ressources disponibles sur le campus.

Situations inhabituelles ou particulièrement complexes impliquant des étudiants en détresse

Pour toutes questions sur les préoccupations ou la conduite des étudiants non abordée dans cette page, contactez:

Campus de Glendon

Affaires étudiantes, Division des étudiants

416-487-6716

studentaffairs@glendon.yorku.ca

Campus de Keele

Office of Student Community Relations

416-736-5231

oscr@yorku.ca

Problèmes d’agression sexuelle

Trouvez les ressources et l’assistance à l’adresse suivante:

http://sexual-violence-response.info.yorku.ca/

Parler à un étudiant en détresse

Quoi Dire

  1. Reconnaître
  • Respectez et connaissez les droits de la personne de l’étudiant ainsi que les droits et les responsabilités des étudiants sous le Code
  • Parlez à l’étudiant en privé (à moins qu’il ne soit dangereux de le faire)
  • Soyez précis sur le comportement que vous avez remarqué
  • Exprimez votre préoccupation
  • Restez calme et écoutez attentivement

« J’ai remarqué que vous étiez absent en classe ces derniers temps et je suis inquiet pour vous ».

  1. Se renseigner et écouter
  • Essayez de comprendre la perspective de l’étudiant sans porter de jugement
  • Prendre l’étudiant au sérieux. Ne pas rejeter ou minimiser ses préoccupations
  • Posez des questions ouvertes
  • Soyez patient et donnez-lui toute votre attention
« Est-ce que tout va bien ? « 
  1. Fournir des informations et des encouragements
  • Fournir à l’étudiant des informations sur les ressources et proposer des références appropriées
  • Offrir un soutien, mais soyez prudent quant aux conseils à donner
  • Ne pas promettre de garder l’information privée ou confidentielle
« Je suis inquiet pour vous et je veux vous aider. Je voudrais partager quelques ressources avec vous qui pourraient vous être utiles ».
  1. Faire un suivi

 Si possible, faites un suivi avec l’étudiant mais n’insistez pas pour savoir ce que l’étudiant a fait.

« Comment vont les choses depuis notre rencontre la semaine dernière? »

  1. Connaitre vos limites
  • Ne pas penser que c’est votre responsabilité de résoudre le problème de l’étudiant
  • Comprendre vos limites et impliquer d’autres personnes
  • Utilisez des ressources pour le personnel et les professeurs comme le Programme d’aide aux employés pour prendre soin de votre bien-être

Questions & commentaires

Campus de Glendon

Bureau des affaires étudiantes,

Division des étudiants

416-487-6716

Studentaffairs@glendon.yorku.ca

Pour des ressources supplémentaires à l’Université York, cliquez ici.

Ce site Web a été adapté avec l’autorisation de l’Université de la Colombie-Britannique (août 2017).