Quels types de renseignements personnels sur la santé recueillons-nous à votre sujet?

Les services de counseling personnel de Glendon ne recueillent que les renseignements personnels sur la santé dont nous avons raisonnablement besoin pour vous fournir des services de counseling et des soins en cas de handicap, tels qu’autorisés aux termes de la Loi de 2004 sur les renseignements personnels sur la santé  (L.O. 2004, chap. 3, annexe A, art. 29) ou de toute autre loi sur la protection de la vie privée qui pourrait s’appliquer : votre nom, des renseignements sur votre naissance, vos coordonnées (adresses, personnes à contacter en cas d’urgence), et votre statut en termes d’études (faculté, année d’étude). Dans le cadre de notre procédure d’admission, nous pourrions vous demander de remplir un questionnaire pour mieux comprendre votre situation. Nous pourrions également vous demander de nous permettre de recueillir des renseignements auprès d’autres professionnels qui vous ont offert des services précédemment.

Comment et dans quels buts seront utilisés les renseignements personnels sur la santé que vous recueillez à mon sujet?

Nous avons besoin de renseignements à des fins administratives et pour vous fournir des services de counseling, et le personnel et les conseiller·e·s de Services de counseling pourraient les utiliser pour se consulter entre eux afin d’améliorer la qualité du service que nous vous offrons.

Nous enregistrons également les renseignements personnels dans notre base de données électronique afin de recueillir des informations démographiques, des informations sur les admissions et sur les séances, et afin de surveiller les progrès et de résumer nos services. Nous utilisons de telles données collectives (et non les noms de nos clients) pour fournir des statistiques à l’administration de l’Université York ou pour rédiger des rapports sur nos services.

Confidentialité

Tous les renseignements divulgués au cours des séances sont CONFIDENTIELS et ne peuvent être révélés à qui que ce soit en dehors du centre ABC sans votre consentement écrit, sauf dans de très rares exceptions. Les exceptions comprennent les circonstances dans lesquelles des divulgations aux autorités sont autorisées par nos normes de déontologie ou exigées par la loi, par exemple:

 


  • S’il y a des raisons de croire qu’il existe un risque important que des lésions corporelles soient infligées au·à la client·e ou à d’autres personnes
  • Dans le cas de mauvais traitements ou de négligence envers des enfants, qu’ils soient apparents, signalés ou potentiels
  • En réponse à une ordonnance d’un tribunal ou d’assignations à présenter des dossiers ou à témoigner
  • Si le client signale des violences sexuelles perpétrées par un professionnel de la santé réglementé
  • Dans le cadre des activités de réglementation de l’Ordre des psychologues, de l’Ordre des travailleurs sociaux ou de l’Ordre des infirmières et infirmiers afin de protéger l’intérêt public.
  • Dans le but de contacter un parent, des amis ou un mandataire spécial potentiel si le client est blessé, frappé d’incapacité ou malade et incapable de donner personnellement son consentement
  • Aux fins d’une instance dans laquelle le centre ABC devrait être partie ou témoin si l’information s’y rapportant est une question de litige procédure.

Les parties externes des exemples ci-dessus ont leurs strictes et propres obligations en matière de protection de la vie privée, et nous ferons tout notre possible pour protéger les renseignements personnels dans ces circonstances.




Si l’un ou l’autre des conseillers du Centre possède une expertise particulière ayant trait à vos inquiétudes, nous pouvons de temps à autre consulter cette personne si nous estimons que cela vous serait utile. De plus, les stagiaires sont tenus de discuter de leurs clients avec leur superviseur.




Si vous avez des questions, des inquiétudes ou des suggestions au sujet de l’information fournie ci-dessus ou de tous autres aspects du processus de counseling, n’hésitez pas à en discuter avec votre conseiller en tout temps. Vous pouvez également demander à rencontrer la superviseure ou le superviseur de votre conseiller en tout temps.

Pendant combien de temps conservez-vous les renseignements personnels sur la santé?

Nous conservons habituellement les dossiers des clients quinze ans après la date du dernier contact sauf si des circonstances particulières exigent la conservation des dossiers pendant plus de temps (par example, si cela est nécessaire dans le cas d’une poursuite judiciaire).

Comment puis-je limiter l’utilisation de renseignements personnels concernant ma santé ?

Lorsque vous nous donnez la permission de divulguer des renseignements vous concernant, vous pouvez limiter ce que nous sommes en mesure de divulguer. Cependant, si la partie réceptrice de reseignements en a besoin pour vous fournir des services appropriés, la loi nous oblige à l’informer que vous avez refusé de consentir à donner certains renseignements nécessaires.

Comment puis-je exercer mes droits d’accès?

À quelques rares exceptions près, vous avez le droit de voir votre dossier de services et de demander des copies des renseignements portés à votre dossier. Les exceptions comprennent le risque de vous infliger des lésions corporelles ou d’en infliger à quelqu’un d’autre, et les renseignements confidentiels au sujet d’une personne autre que vous-même que pourrait contenir le dossier.

Comment puis-je corriger des renseignements contenus dans mon dossier?

Si vous pensez que des renseignements contenus dans votre dossier ne sont pas exacts, vous pouvez demander que des corrections y soient apportées. Si nous ne sommes pas d’accord avec la correction demandée, vous pouvez déposer un avis de désaccord dans votre dossier.