LISTE DES COURS DU PROGRAMME DE MAÎTRISE EN ÉTUDES FRANÇAISES 

LINGUISTIQUE DESCRIPTIVE DU FRANCAIS

Études françaises 5601 3.0
Histoire de la linguistique structurale française : théorie et méthode

Ce cours fournit une introduction approfondie aux problèmes théoriques et épistémologiques relatifs à l’histoire d’une discipline intellectuelle à partir de l’exemple de l’émergence de la linguistique structurale en France et de ses principales luttes de tendances au XXe siècle.

Études françaises 5602 3.0
Syntaxe fonctionnelle du français

Présentation des principaux aspects de la recherche fonctionnaliste dans le domaine de la syntaxe du français – discipline définie ici comme l’étude des relations (« fonction ») qu’entretiennent entre eux les monèmes constitutifs d’un énoncé.

Études françaises 5605 3.0
L’apport ethnométhodologique en linguistique française

Ce cours fournit un traitement approfondi des problèmes découlant des correspondances à établir entre la linguistique énonciative française et l’ethnométhodologie américaine.

Études françaises 5606 3.0
Phonologie fonctionnelle et structurale : théorie et mise en application
Examen attentif des bases épistémologiques, des fondements méthodologiques et des techniques d’analyse d’un des courants les plus importants de la phonologie structurale européenne, à savoir la phonologie fonctionnelle.

Études françaises 5613 3.0
Sémiologie générale et textes littéraires
S’appuyant sur certaines notions propres à la sémiologie générale, le cours propose une étude fonctionnelle de la signification des textes littéraires.

Études françaises 5615 3.0
Processus de grammaticalisation / Morphosyntaxe

Le concept de grammaticalisation réfère aux mécanismes discursifs et logico-cognitifs par lesquels diverses catégories lexicales d¹une langue acquièrent peu à peu des fonctions grammaticales et contribuent de la sorte aux changements linguistiques perpétuels – changements auxquels sont soumises toutes les langues vivantes du monde.


LINGUISTIQUE ÉNONCIATIVE DU FRANÇAIS

Études françaises 5603 3.0
Temps, aspect et mode en français contemporain : approches énonciatives

Étude sémantique approfondie des marqueurs grammaticaux du temps, de l’aspect et du mode en français à la lumière des théories de l’énonciation (Benveniste, Culioli) et des théories « pré- ou para- énonciatives » (Guillaume).

Études françaises 5607 3.0
Linguistique énonciative du français : phatiques, déictiques, connecteurs
Ce cours abordera les trois principales facettes de l’activité langagière – interaction, représentation, formalisation – à partir de l’étude empirique et de la problématisation théorique de trois types d’opérations de repérage énonciatif (opérations phatiques, opérations déictiques, opérations de connexion).

Études françaises 5621 3.0
Thématisation et détermination, approche énonciative

En s’appuyant sur plusieurs théories linguistiques structurales et post-structurales, ce cours se propose de faire une analyse pointue des opérations énonciatives de détermination et de thématisation menant à des phénomènes langagiers usuels souvent délaissés par les manuels scolaires et les grammaires de référence.


LE FRANÇAIS EN PERSPECTIVE ROMANE ET HISTORIQUE

Études françaises 5610 3.0
Français et langues romanes : perspectives historique et typologique
Ce cours se propose d’aborder la problématique fondamentale de la linguistique romane et d’établir sur cette base la place du français parmi les langues romanes.

Études françaises 5611 3.0
L’approche diachronique et l’évolution historique du français
Ce cours définit la place de l’approche diachronique dans la linguistique moderne. On étudiera les distinctions et les concepts essentiels pour l’approche diachronique, les causes et les conditionnements du changement linguistique, les méthodes de la linguistique historique.


LE FRANÇAIS EN PERSPECTIVE SOCIOLINGUISTIQUE

Études françaises 5604 3.0
Le français ontarien : perspective sociolinguistique
Ce cours vise deux objectifs principaux : (1) offrir un survol de l’essentiel des résultats des recherches (socio)linguistiques descriptives consacrées au français de l’Ontario; (2) initier les étudiant(e)s à la problématique de la recherche sociolinguistique sur le français en situation de langue minoritaire (contact linguistique). Dans le cadre de ce cours les étudiant(e)s auront à leur disposition un large éventail de corpus de français ontarien.

Études françaises 5608 3.0
Le français québécois : perspective sociolinguistique
.
Analyse des principaux courants de recherche en langue et linguistique franco-québécoises. Domaines abordés : phonétique, morphologie et lexique. Étude des mécanismes du changement linguistique et examen des principales ressources écrites, audio et vidéo, pour l’étude du français québécois. Évolution du contexte sociolinguistique depuis la Révolution tranquille.

Études françaises 5612 3.0
Variation langagière : éthique et éducation
Ce cours traite de la relation complexe qui existe, au sein d’un même groupe linguistique, entre les variations langagières, les diverses positions socioidéologiques dictant l’enseignement du français langue seconde et l’éthique déterminant les choix pédagogiques.

Études françaises 5614 3.0
Recherches linguistiques et sociolinguistiques sur le français parlé des élèves d’immersion
Ce cours vise deux objectifs principaux : 1) offrir un survol des résultats de la recherche linguistique et sociolinguistique sur la compétence en français parlé des élèves d’immersion, et 2) initier les étudiant(e)s aux aspects théoriques et méthodologiques de la recherche sociolinguistique sur l’apprentissage des variantes sociostylistiques du français parlé par les élèves d’immersion.

Études françaises 5616 3.0
La créolité : perspectives historique et linguistique

Le cours examine la notion de créolité en vue d’établir des liens entre, d’une part, l’histoire de la genèse des créoles dans les anciennes colonies françaises des Caraïbes et, d’autre part, la réalité culturelle et linguistique contemporaine de ces pays.

Études françaises 5618 3.0 : Variation du français nord-américain
Les parlers des différentes communautés francophones d’Amérique du Nord recèlent une variation considérable. On peut l’appréhender en comparant le parler de ces communautés les uns avec les autres (approche panlectale) ou en comparant le parler des différents groupes sociaux au sein d’une communauté (approche intralectale). Ce cours sera centré sur les variétés de français du Canada et des États-Unis (Louisiane). Par le biais de lectures, de travaux pratiques et d’une recherche approfondie sur des corpus de français parlé, les étudiants/e/s auront l’occasion de se familiariser avec cette variation en l’examinant selon les deux approches mentionnées
ci-dessus.


APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS EN CONTEXTE CANADIEN

Études françaises 5609 3.0
Théories psycholinguistiques et acquisition du français
Ce cours examinera les processus psychologiques et cognitifs mis en œuvre dans l’acquisition et l’utilisation des langues, et en particulier du français langue seconde, à la lumière des théories psycholinguistiques actuelles (cognitivistes, développementales, sociales etc.)

Études françaises 5612 3.0
Variation langagière : éthique et éducation
Ce cours traite de la relation complexe qui existe, au sein d’un même groupe linguistique, entre les variations langagières, les diverses positions socio-idéologiques dictant l’enseignement du français langue seconde et l’éthique déterminant les choix pédagogiques. Le cours s’interroge également sur les conséquences politiques éventuelles de ces divers choix.

Études françaises 5614 3.0
Recherches linguistiques et sociolinguistiques sur le français parlé des élèves d’immersion

Ce cours vise deux objectifs principaux : 1) offrir un survol des résultats de la recherche linguistique et sociolinguistique sur la compétence en français parlé des élèves d’immersion, et 2) initier les étudiant(e)s aux aspects théoriques et méthodologiques de la recherche sociolinguistique sur l’apprentissage des variantes sociostylistiques du français parlé par les élèves d’immersion.

Études françaises 5622 3.0
Didactique de la grammaire du français écrit

Ce cours initie les étudiants aux techniques d’enseignement de la grammaire pour l’amélioration du français écrit. Il présente une démarche d’apprentissage des règles et des mécanismes du français visant à renforcer la compréhension du fonctionnement du système de la langue dans ses différents aspects (morphologique, syntaxique, sémantique) et propose une approche pédagogique faisant converger les connaissances grammaticales vers la pratique de l’écrit. (La langue d’enseignement est le français.)

LISTE DES COURS DU PROGRAMME DE DOCTORAT EN ÉTUDES FRANCOPHONES

– FREN 6601 3.0 Séminaire sur l’histoire de la variation en français québécois et hexagonal (17e s.-20e s.)
Dans ce cours on passe en revue une série d’études qui ont examiné l’évolution de la variation du 17e au 20e s. en français hexagonal et en français québécois. Le cours portera sur plusieurs des questions méthodologiques et théoriques soulevées par ces études. Les étudiants auront l’occasion d’effectuer leurs propres recherches sur l’évolution de la variation à partir d’une vaste base de données littéraires qui fournissent une représentation du français oral et de plusieurs corpus sociolinguistiques recueillis durant la 2e moitié du 20e s. 

– FREN 6602 3.0 Conséquences du contact des langues : recherches sociolinguistiques et socio-stylistiques sur le français en contact
Ce cours explore l’importance des influences intra- et inter-systémiques sur l’évolution du français à partir de données tirées de corpus de français en situation de contact avec d’autres langues en Amérique du Nord et dans d’autres parties du monde.

 – FREN 6603 3.0Le changement historique phonologique et morphophonologique : causes et conditionnements (données françaises et romanes)
Le cours propose une nouvelle théorie du changement phonologique historique, notamment la théorie de la phonologie naturelle-cognitive, basée sur la distinction quintuple entre parole, norme, système, type et universaux (cf. Hjelmslev et Coseriu), et sur une distinction entre deux types d’universaux dont la base externe se retrouve dans les universaux cognitifs et articulatoires/perceptifs.

– FREN 6604 3.0 Analyse et représentation phonologiques : niveaux d’abstraction et de formalisation (données françaises)
Ce cours propose d’approfondir l’étude de la relation entre concret et abstrait, et entre naturel et formel, dans l’analyse et les représentations phonologiques proposées par différentes théories phonologiques. Les données linguistiques sont tirées du français et illustrent des aspects dont l’analyse continue à poser des problèmes du point de vue théorique.

– FREN 6605 3.0 Séminaire en linguistique et langues juridiques
Ce séminaire offre aux étudiants l’opportunité d’étudier les contextes dans lesquels les sciences du droit peuvent emprunter à la linguistique ses méthodologies descriptives et analytiques pour une analyse descriptive des textes juridiques. En s’appuyant sur des données linguistiques tirées du droit canadien (droit civil et common law), les étudiants ont l’occasion de réfléchir, par exemple, au niveau syntaxique et sémantique à l’usage de la modalité assertive, interrogative et jussive dans les énoncés juridiques. Au niveau pragmatique, une étude des performatifs et des actes de parole permet de mieux circonscrire les effets volontaires ou involontaires de l’émetteur sur le destinataire. Finalement des études lexicologiques permettent de définir la langue du droit, dans la mesure où cette langue constitue par son lexique la langue d’un groupe particulier, un dialecte social dont l’analyse s’avérera fort intéressante tant au plan synchronique que diachronique. Ce séminaire propose de travailler sur des corpus dans lequel les discours présentent les caractéristiques de langues juridiques au Canada : langues en perpétuelle évolution grâce aux migrations transnationales et internationales.

 – FREN 6606 3.0 Séminaire sur l’analyse du discours : continuum entre textualité et oralité
Ce séminaire offre aux étudiants l’opportunité d’approfondir les théories et les méthodologies de l’analyse du discours et de l’analyse conversationnelle en s’appuyant sur un corpus qui croise textualité et oralité. Il vise ainsi à illustrer comment traiter les formes linguistiques (au niveau phonologique, syntaxique et sémantique) lorsqu’elles se manifestent dans des dynamiques interactionnelles. Les étudiants explorent ainsi des textes ou enregistrements normativement rattachés à la littérature orale ou à l’oralité (poésie, prophéties, contes, légendes, théâtre, conversation en face-à-face, conversations mises en scène ou médiatisées). Cette approche implique un nouveau regard sur les formes linguistiques non plus selon la place qu’elles occupent au sein de systèmes mais comme manifestant, signalant ou marquant le déroulement de processus énonciatifs.

 – FREN 6607 3.0 Séminaire en politiques linguistiques et droits linguistiques en contexte transculturel

Ce séminaire propose d’étudier la relation entre le droit linguistique et les politiques linguistiques de sorte à encourager les étudiants à porter un regard critique sur cette relation qui soulève de nombreuses questions en politique linguistique. Est-il pertinent, voir légitime, de légiférer pour préserver des politiques linguistiques établies historiquement dans un contexte contemporain de transculturalité? Comment une loi peut-elle reconnaître à la fois des droits individuels et des droits collectifs au niveau national, régional et au niveau local dans des villes cosmopolites? À partir de corpus qui illustrent le discours public et privé au Canada sur cette problématique, les étudiants sont amenés à cerner la multiplicité des enjeux auxquels sont confrontés les juristes et les communautés majoritaires et minoritaires lors de la rédaction et l’interprétation d’une législation linguistique.

– FREN 5004/6608 3.0 Séminaire avancé sur la variation et le changement linguistique en français ontarien
Ce séminaire offre aux étudiants la possibilité d’effectuer des travaux de recherche à l’aide de deux corpus oraux recueillis, l’un en 1978 et l’autre en 2005, parmi les adolescents francophones de quatre localités de l’Ontario où la force démographique des francophones est inégale. Les étudiants auront notamment l’occasion de réfléchir sur le rôle du contact avec l’anglais et de la restriction dans l’emploi du français dans la variation et le changement linguistique observables dans ces variétés de français ontarien.