Mme Celina Caesar-Chavannes est la députée de Whitby. Elle a été secrétaire parlementaire du premier ministre de décembre 2015 à janvier 2017 et est, en ce moment, la secrétaire parlementaire de la ministre du Développement international et de la Francophonie.

Mme Caesar-Chavannes a connu beaucoup de succès dans le monde des affaires de 2005 à 2015. Elle a été propriétaire d’une firme d’experts-conseils spécialisée dans la gestion de la recherche, plus particulièrement de la recherche neurologique. Elle a reçu le Prix de l’entrepreneur de l’année décerné par la Chambre de commerce de Toronto en 2012 et le Prix Harry Jerome des jeunes entrepreneurs remis par la « Black Business and Professional Association » en 2007. Conseillère en recherche réputée, Mme Caesar-Chavannes a travaillé auprès de divers organismes privés, gouvernementaux et non gouvernementaux. Dans le cadre de son travail, elle a bâti et géré des partenariats efficaces autour d’un vaste éventail d’intérêts et de points de vue. Elle a de nombreuses années d’expérience en gestion de projets complexes impliquant l’industrie, des organismes fédéraux, des professionnels de la santé, des chercheurs et des groupes de défense des patients.

Mme Caesar-Chavannes a donné des conférences partout dans le monde sur l’inclusion des populations marginalisées dans la recherche clinique. Mme Caesar-Chavannes détient un baccalauréat ès sciences de l’Université de Toronto, une maîtrise en administration des affaires (gestion des soins de santé) et une maîtrise en administration des affaires pour cadres de l’École de gestion Rotman. Elle a déjà été membre du conseil d’administration de l’Université de Toronto. Elle a également siégé au conseil consultatif institutionnel de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies, qui fait partie des Instituts de recherche en santé du Canada. De plus, elle est membre du Congrès des femmes noires.

Depuis le peu de temps qu’elle est politicienne, elle a su défendre les personnes atteintes de maladies mentales et a reçu le prix Champion national pour la maladie mentale de l’Alliance canadienne sur la santé mentale et la maladie mentale en mai 2017. Elle a également été nommée au palmarès des 100 personnes d’ascendance africaine les plus influentes de moins de 40 ans dans la catégorie politique et gouvernance.

Les racines de Mme Caesar-Chavannes à Whitby sont profondes. Elle y habite avec son mari et leurs trois enfants.


Idil Atak est professeure agrégée et directrice du programme des études supérieures en criminologie à l’Université Ryerson. Elle est membre du comité exécutif de l’Association internationale pour les études sur la migration forcée (IASFM) et présidente sortante de l’Association canadienne d’études sur les réfugiés et la migration forcée (ACERMF). Elle est aussi chercheure associée à la Chaire Hans & Tamar Oppenheimer en droit international public (Université McGill). Elle mène actuellement des recherches financées par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), portant sur les questions communes à la sécurité, à l’immigration clandestine et à l’asile.

 

 


Martin Mark  est directeur du bureau des réfugiés de l’archidiocèse de Toronto (à venir).

 

 

 

 

 

 

 

 


Anna Purkey est professeure adjointe au Département de sociologie et d’études juridiques, à l’université St. Jerome’s de l’Université de Waterloo. Elle a reçu la bourse postdoctorale  Gordon F. Henderson 2015-2016 du Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne de l’Université d’Ottawa, et a obtenu un doctorat en droit civil à l’Université McGill en 2015. Elle détient un B.C.L./LL.B. de l’Université McGill et une maitrise en droit de l’Université de Toronto. Elle est membre du Barreau du Québec. Elle a enseigné au Département de droit et d’études juridiques de l’Université Carleton et a été conseillère juridique au ministère de la Justice Canada. Elle siège au conseil d’administration d’Action Réfugiés Montréal, et a joué un rôle actif dans plusieurs organisations, dont le Conseil canadien pour les réfugiés et l’Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés. Elle a reçu le prix 2016 Lisa Gilad décerné par l’Association internationale pour les études sur la migration forcée (IASFM) et a été nommée au conseil consultatif de rédaction de RefLaw, une initiative de la Faculté de droit de l’Université du Michigan.

 


Pamela Divinsky (modératrice) – En tant que nouvelle directrice exécutive du Mosaic Institute, j’ai hâte de contribuer au développement de l’organisation et d’accroître les retombées de nos actions. Depuis dix ans, nous travaillons avec succès auprès de communautés diverses, d’écoles secondaires et d’universités pour promouvoir le respect et la dignité entre les cultures et les communautés; ce faisant, nous contribuons souvent à résoudre des conflits et à améliorer les relations humaines. Cependant, on assiste aujourd’hui à des changements face à ce qui est socialement acceptable, les situations d’intolérance dangereuse augmentent et l’inconfort cède de plus en plus souvent la place à la peur. Nous devons donc trouver des solutions. Nous devons comprendre qu’il ne faut pas craindre les différences entre nous ou éviter d’en faire l’expérience. Au contraire, les différences mènent à l’innovation, à la créativité et au respect.  Les différences améliorent nos capacités de réflexion et nos façons d’agir, et consolident les réussites sur le plan social et économique. Les solutions se trouvent dans nos différences.