DeuxTLN 2016 Student Winners Thomas and Yuriko œuvres narratives signées par deux étudiants de Glendon ont chacune été couronnées du deuxième prix du concours de rédaction de TLN Telelatino et du Centre de recherche sur l’Amérique latine et les Caraïbes (Center for Research on Latin America and the CaribbeanCERLAC) de l’Université York. Les lauréats sont Yuriko Matayoshi Franco et Thomas Stratan, des étudiants de quatrième année au Département d’études hispaniques sur le Campus Glendon de l’Université York. Le prix du concours de rédaction de TLN Telelatino 2016 récompense des travaux universitaires remarquables dans un domaine d’études portant sur les expériences de la diaspora latino-américaine.

Les récits ont été rédigés pour satisfaire aux exigences du cours « Traditions culturelles hispaniques dans le Grand Toronto : un projet de récit de vie », créé et enseigné par le professeur Alejandro Zamora. « L’objectif du cours est d’obtenir et d’étudier des histoires d’immigrants hispaniques dans le Grand Toronto. Ces histoires constituent un capital narratif très important pour notre société, a expliqué le professeur Zamora. Leur valeur tient à ce qu’elles nous permettent de comprendre la multiplicité des significations culturelles et des négociations en jeu dans nos vies quotidiennes, ainsi que les luttes où convergent des traditions culturelles différentes, complémentaires et opposées. »

Le texte de Yuriko Matayoshi Franco est intitulé Ambivert Lucía: la niña que tenía miedo a ser diferente (Lucía, l’ambivertie : la fille qui avait peur d’être différente). Le récit met l’accent sur le cheminement d’une étudiante de 16 ans, fille d’un mariage mixte entre une mère équatorienne et un père canadien. Le texte raconte plusieurs expériences et présente les différents processus d’adaptation et la négociation culturelle qu’elle a vécus pour construire son identité personnelle, sociale et linguistique. Depuis sa petite enfance dans une ville de l’Ontario où sa famille était la seule à être différente d’un point de vue ethnique, jusqu’à son intégration au milieu multiculturel de Toronto, cette histoire révèle la complexité des situations que les enfants doivent résoudre dans leur for intérieur lorsqu’ils font face à leur propre différence. Ce sont des expériences qui se produisent quotidiennement et souvent à l’insu des adultes.

Un des juges du concours a déclaré à propos du récit de Yuriko qu’« il relate clairement l’importance de la langue en rapport avec la construction de l’identité chez les personnes membres de communautés d’immigrants, en particulier compte tenu du déséquilibre lié à la prédominance linguistique de la culture dominante face à la langue patrimoniale minoritaire.  Il est encourageant de découvrir des idées et des préoccupations si éclairées, profondes et nourries de recherches très approfondies dans le travail d’une chercheuse aussi jeune ». Yuriko est une immigrante péruvienne qui a également vécu au Japon. Elle est étudiante en quatrième année dans le programme d’études hispaniques au Collège universitaire Glendon, où elle étudie aussi la traduction.

Le texte de Thomas Stratan est intitulé Alex Veliz y la cuestión de la doble identidad (Alex Veliz et la double question d’identité). Le récit est axé sur l’histoire d’un chanteur torontois, fils de parents guatémaltèques. La trame narrative emporte le lecteur d’une enfance où il a fallu surmonter des situations d’acceptation et de rejet auprès de pairs, à la prise de conscience de ses marqueurs d’identité ethnique par le protagoniste, jusqu’à une gestion consciente et calculée de son identité. De ces situations a fleuri un talent artistique qui l’a conduit à travers de nombreux pays et lui a permis de signer un contrat avec Universal Music Canada.

Un des juges a qualifié le récit de Thomas de « lecture captivante sur la vie et la biographie de [l’artiste Alex Véliz], tout en les replaçant dans le contexte plus large de ce à quoi ressemblait la vie de personnes aux milieux culturels variés. La présentation par Thomas Stratan des divers fils de ce récit biographique est pénétrante et infiniment agréable à lire, tout en fournissant moult détails sur le parcours du sujet en matière d’hybridité culturelle ». Thomas est un immigrant roumain ayant aussi vécu en Espagne. Il est diplômé avec distinction du programme d’études hispaniques du Collège universitaire Glendon depuis 2016.

Les prix ont été décernés le 16 février 2017, au Centre de recherche sur l’Amérique latine et les Caraïbes de l’Université York.

Tous les récits couronnés par un prix sont disponibles en ligne sur la page du concours de TLN Telelatino / CERLAC.