Vous désirez en apprendre plus sur notre programme? Cliquez ici pour découvrir des possibilités d'expérience pratique, des activités qui bonifieront vos études et bien d'autres choses!
Outside of Glendon Hall

La sociologie étudie notre monde social, c’est-à-dire la vie sociale des individus, les liens qui existent entre les membres des groupes, l’organisation des sociétés et les transformations qu’elles subissent avec le temps.

Pendant vos études, vous serez appelé à examiner les diverses options qui s’offrent aux sociétés dans un monde de plus en plus complexe et spécialisé. Vous vous familiariserez avec des approches théoriques et des outils méthodologiques qui faciliteront vos choix personnels et professionnels, et contribueront à votre engagement éclairé envers des questions de politiques sociales.

Pourquoi étudier la sociologie?

La sociologie est la discipline intellectuelle qui s’intéresse principalement à la compréhension des groupes. Nous agissons comme nous le faisons, consciemment ou inconsciemment,  parce que nous sommes membres de groupes qui constituent la société. Notre discipline fournit des outils qui sont le fondement d’une pensée claire et d’une recherche critique sur la structure sociale et le changement social. La sociologie dispose de ses propres concepts, théories, méthodologies et techniques de recherche qui servent à comprendre le monde social. Les sociologues ont développé de multiples perspectives théoriques, dont ils continuent de débattre, pour mieux comprendre la vie sociale et le changement social. Ces perspectives guident les méthodes de recherche quantitatives et qualitatives permettant de baser notre réflexion sur des preuves.

La sociologie permet d’être un citoyen bien informé.  Notre monde social est devenu complexe et très spécialisé. En même temps, notre génération utilise de puissants moyens technologiques qui vont façonner l’avenir. À une époque de multiples et constantes révolutions, il est difficile d’envisager le progrès et le moyen d’agir sur l’évolution. En appliquant à ces problèmes fondamentaux les compétences fournies par les arts libéraux, l’étude de la sociologie permet de comprendre quels choix la société doit faire et d’apprendre comment les faire.

Le département de sociologie à Glendon vise l’excellence dans l’enseignment et la recherche. Il est intégré à une petite université bilingue qui valorise la diversité et l’engagement communautaire ce qui donne aux étudiants la possibilité de découvrir et d’étudier les processus et les institutions qui constituent notre monde social. Bien qu’offrant des cours dans l’ensemble des sous-disciplines de la sociologie, les membres de notre département sont reconnus pour leur expertise dans les champs de spécialisation suivants :

  • l’étude du pouvoir, de la politique et des mouvements sociaux
  • la migration, la race et l’ethnicité
  • la pensée politique autochtone
  • le changement climatique et l’environnement
  • le crime et la déviance
  • le genre
  • la religion.

Les diplômés de notre programme acquièrent des compétences leur permettant de poursuivre des études supérieures de deuxième et troisième cycle en sciences sociales, mais aussi d’entreprendre des carrières dans la fonction publique, le travail communautaire, les organisations non gouvernementales, l’enseignement, la recherche sociale, le monde des affaires et de la communication. Le diplôme de premier cycle en sociologie constitue également une excellente base pour les étudiant.e.s qui envisagent de poursuivre des études en droit.

Vous trouverez davantage d’informations au sujet de nos professeurs au lien suivant: 

https://www.glendon.yorku.ca/sociology/fr/professeurs-et-personnel/.

Pour un descriptif détaillé de nos cours offerts maintenant, veuillez consulter le Calendrier de Cours Active de Glendon.

À souligner

Le programme de Sociologie est offert dans le cadre d’un baccalauréat ès arts internationalbilingue ou trilingue.

Profitez de notre entente d’échange avec le Département de sociologie de l’Université Laval à Québec.

Perspectives de carrière et nos diplômés

Les diplômés en sociologie entreprennent des carrières dans le domaine de la sociologie ou dans des disciplines connexes. Certains poursuivent des études pour obtenir un diplôme professionnel, notamment en droit, en travail social ou en politiques publiques. Nos diplômés travaillent aussi dans les secteurs de l’enseignement, du journalisme, de la recherche sociale, de la justice sociale, dans la fonction publique ou dans des organisations non gouvernementales. 

PROFESSEURS


Shirin Shahrokni 
est sociologue de l’immigration et des inégalités raciales; ses recherches portent sur les experiences, trajectoires et négociations identitaires des enfants d’immigrés.

 

 

ÉTUDIANTS

QueiannaQueianna a choisi Glendon pour continuer ses études post-secondaires en français après avoir fréquenté des écoles d’immersion française toute sa vie. Les interactions sociales l’ont toujours intrigué, la menant à notre programme de sociologie. Suivez son parcours académique ici ››

Le programme de la sociologie offre donc une étude approfondie et bien équilibrée de la discipline.

  • Baccalauréat spécialisé approfondi
  • Baccalauréat international spécialisé approfondi
  • Baccalauréat spécialisé
  • Baccalauréat international spécialisé
  • Baccalauréat spécialisé avec double majeure
  • Baccalauréat international spécialisé avec double majeure
  • Baccalauréat spécialisé avec majeure et mineure
  • Baccalauréat international spécialisé avec majeure et mineure
  • Baccalauréat spécialisé avec mineure
  • Baccalauréat ès arts

Les étudiants doivent consulter le calendrier universitaire de l’université pour l’année d’entrée dans leur programme :

Les exigences du BA et iBA en sociologie 2017-2018
Les exigences du BA et iBA en sociologie 2016-2017
Les exigences du BA et iBA en sociologie 2015-2016
Les exigences du BA et iBA en sociologie 2014-2015

Les exigences du BA et iBA en sociologie 2013-2014
Les exigences du BA et iBA en sociologie 2012-2013
Les exigences du BA et iBA en sociologie 2011-2012
Les exigences du BA et iBA en sociologie 2010-2011

Niveau 2000

GL/SOCI 2510 6.0 PERSPECTIVES SOCIOLOGIQUES

Pourquoi le taux de divorces est-il plus élevé dans !es grandes villes comparée à celui des milieux ruraux? L’école donne-t-elle des chances égales de réussite à tous les individus? Comment expliquer qu’en temps de guerre, les violences quotidiennes contre les femmes augmentent? L’ « instinct maternel » est-il un état  universel connu de toutes les mamans? Malgré le nombre important de fusillades dans les lieux publics aux Etats-Unis, comment expliquer la forte résistance d’une frange de la population  à interdire le port d’armes ? Etions-nous plus politises avant ? Cette petite liste de questions figure parmi les innombrables sujets de recherche qui intéressent les sociologues.  Comme  on  peut  le constater les thématiques  sont  multiples  et variées …  La  sociologie  peut  s’atteler  à comprendre !es  causes  d’une  révolution comme elle peut tenter d’expliquer nos choix amoureux. Néanmoins, toutes les études sociologiques ont un dénominateur commun : celui de comprendre la place que revêt le social dans les comportements humains. Autrement dit, une des fonctions principales de la sociologie est de cerner de quelles manières nos choix et trajectoires individuels, nos biographies et parfois leurs dimensions communément décrites comme « personnelles », « intimes » sont formées par des dynamiques et des contraintes sociales . . . dont nous avons rarement conscience.

 

GL/SOCI 2630 3.0 PEUPLES AUTOCHTONES AU CANADA

Les objectifs principaux de ce cours sont une compréhension des facteurs sociaux déterminants de l’identité autochtone en termes politique, juridique et historique ; une compréhension de certains aspects de l’organisation sociale traditionnelle des peuples autochtones ; et une appréciation du statut politique et juridique actuel des peuples autochtones et de leurs revendications. L’étudiant.e développera également une capacité à analyser de manière critique diverses questions touchant les peuples autochtones. Le cours repose principalement sur des cours magistraux avec lecture ; chaque séance inclut également des périodes de discussion où la participation des étudiant.es est attendue. Le cours cherche à offrir une place importante à la parole et aux perspectives autochtones ; en classe par des courts métrages de Wapikoni mobile ou des documentaires autochtones d’Alanis Obomsawin par exemple, par des histoires, par la lecture d’auteurs autochtones ou par des activités d’éducation expérientielle.

Évaluation : les critères d’évaluation précis pourront varier d’un professeur à l’autre. De manière générale, on peut s’attendre à ce que l’évaluation prenne principalement la forme d’examens maisons, de dissertations et d’études de cas.

 

GL/SOCI 2680 3.0 RELATIONS SEXE/GENRE

Ce cours se propose comme une introduction à l’étude de la distinction des genres dans la société humaine, sa construction sociale, sa signification possible.  On abordera les questions de la sexualité, des rapports mâles/femelles, et de la condition féminine et le féminisme – et ceci de plusieurs perspectives.

 

GL/SOCI 2685 3.0 SOCIOLOGIE DE LA FAMILLE

Ce cours est une introduction à la sociologie de la famille. La première partie se voue à son histoire, car c’est ma conviction qu’une compréhension approfondie de la famille moderne suppose une étude de son passé. La deuxième partie examine des problèmes de la famille contemporaine, et les controverses auxquels ils donnent lieu.

Niveau 3000

GL/SOCI 3215 3.0 CORPS ET SOCIÉTÉ

Ce cours traite d’une investigation du champ de la sociologie du corps, un domaine d’étude qui a comme un essor remarquable depuis les trois dernières décennies aussi bien dans la tradition sociologique francophone qu’anglophone. En raison de ses racines de pensée inspirées du siècle des Lumières, la pensée sociologique a longtemps été Ires marquée par le dualisme corps-esprit qui a génère, comme le sociologue français David Le Breton l’a souligné, une négligence historique de la centralité du corps comme fondement de l’existence individuelle et de la vie sociale. En réalité, le corps opère comme lieu dynamique d’échange entre la créativité et, parfois, la résistance individuelle ct l’inscription corporelle des sens, significations et pratiques sociales.

L’objectif primordial du cours est d’initier les étudiants et étudiantes aux façons diverses d’analyser le corps comme question, ou même comme problème, spécifiquement dans la sociologie francophone. Pour cela, dans la première partie du cours, nous nous concentrons sur la présentation globale chez Le Breton des approches diverses et enjeux clés qu’il faut considérer dans l’étude sociologique du corps. Pour mieux comprendre le développement historique et théorique du domaine, nous abordons aussi les « techniques du corps » chez Marcel Mauss ct l’œuvre de Michel Foucault, dans laquelle le corps fonctionne comme cible de la surveillance, de la punition ct du pouvoir comme tel.

La deuxième partie du cours se concentre sur l’analyse de certains thèmes sélectionnés, y compris les corps féminins, masculins, gais et trans, le corps incarcère, le corps tatoué et le corps punk. Le corps est toujours en train d’être modifié et façonne en fonction d’expression d’identité et de forces sociales. À la fin du cours, nous examinons donc quelques transformations corporelles contemporaines à savoir l’ouvrage corporel de l’artiste française Orlan et !es corps numériques ou « cyborgs ».

 

GL/SOCI 3649 6.0/3.0 SOCIOLOGIE DES ÉMOTIONS: DE L’INTIME AU POLITIQUE

Ce cours consiste en une revue des théories sur la nature sociale des sentiments humains pour montrer comment les sentiments sont mobilisés pour fonctionner comme substance des interactions et des solidarités sociales et comment les expressions sentimentales structurent les rapports sociaux.

 

GL/SOCI 3672 3.0 LA SOCIOLOGIE POLITIQUE: AUTORITÉ, POUVOIR ET DOMINATION

Une étude des relations entre la théorie et la pratique de la recherche. Les questions d’objectivité et l’intrusion des valeurs.

Les étudiants seront initiés à différentes méthodes et techniques de recherche dont l’observation participante, l’entretien dirigé et semi-dirigé, le récit de vie, l’entrevue de groupe et l’intervention sociologique. Ils auront aussi à se familiariser avec différentes formes de cueillettes de données : le journal du chercheur, l’enregistrement, la vidéo-caméra…

 

GL/SOCI 3680 3.0 LA LOGIQUE DE L’ENQUÊTE: MÉTHODES QUALITATIVES

Ce cours examine les principes fondamentaux de l’approche inductive et de la recherche qualitative en sociologie, les étapes et les démarches du processus de recherche, aussi bien que les méthodes et les techniques utilisées dans les recherches de terrain. Le cours examine différentes stratégies et modes de recherche qualitative comme la recherche ethnographique, l’observation directe et l’observation participative, la notion d’idéaltype et les typologies. En deuxième lieu le cours examine les applications de l’analyse de contenu, par ex. l’analyse thématique, des narratifs médiatiques, des idéologies, des documents textuels ou visuels. Une troisième partie du cours se concentre sur les stratégies et l’art de collection des informations à travers les modes de l’entrevue, comme l’entrevue semi directive, le récit de practique, le récit biographique et l’histoire de vie. La discussion de chaque groupe de méthodes sera accompagnée de la considération des questions d’éthique qui y sont typiques. Enfin, les questions d’analyse de données qualitatives seront considérées aussi, en relation aux types de recherches qualitatives indiquées ci-dessus.

À la mesure du possible le cours donnera la possibilité au moins d’un exercice pratique. Les étudiants auront l’opportunité de définir des problèmes sociaux pour l’étude desquels la recherche qualitative sera la plus appropriée et de développer une stratégie de recherche, déterminer les techniques de collection de données et la stratégie de leur analyse.

 

GL/SOCI 3690 3.0 LA LOGIQUE DE L’ENQUÊTE: MÉTHODES QUANTITATIVES

Ce cours est conçu pour préparer les étudiants comme consommateurs et producteurs informés en recherche sociale quantitative. Il passe en revue les bases méthodologiques de l’enquçete empirique et examine la logique de la causalité et le rapport entre la théorie sociale et la recherche. Il traite les principes fondamentaux de la recherche sociale, y compris ses dimensions éthiques. Les étudiants sont exposés à diverses stratégies de collecte de données et d’analyse quantitatives et ils mettront en pratique ces stratégies en menant un projet de sondage de la phase de conceptualisation à la collecte et l’analyse des données. À la fin du cours, les étudiants auront acquis la capacité d’évaluer les forces et les faiblesses des recherches quantitatives, qu ce soit de études universitaires ou des recherches que l’on trouve quotidiennement dans les médias (ex. enquêtes, sondages, rapports, etc.).

 

GL/SOCI 3692 6.0 THÉORIES DE LA SOCIÉTÉ

Partant de la théorie de la structuration d’Anthony Giddens, étudier de façon comparative diverses théories de la société (Durkheim, Goffman, Parsons, etc.), afin de dresser les cartes théorique et historique de la notion de société. De pondérer le rapport entre agent et structure, action et société.

Nous allons aussi caractériser l’influence et les dommages de la raison instrumentale sur la société occidentale postindustrielle et sur le sujet humain, analyser l’histoire et le développement du concept de société civile et élargir notre imagination sociologique aux sociétés  non-occidentales.

 

GL/SOCI 3917 6.0 COMMUNAUTÉS ET SOCIÉTÉS

Nous étudions dans ce cours les enjeux du rapport communautés et sociétés qui ont marqué l’histoire de la modernité et qui resurgissent de nouveau dans ces temps dits postmodernes où nous sommes confrontés à une forte mondialisation de l’économie et de la culture. La communauté est perçue ici davantage comme lieu, espace, terrain d’enquête, de questionnement pour tenter d’y retrouver les caractéristiques et les enjeux d’une société plus large. Tout en sensibilisant les étudiants et les étudiantes à différentes approches dans les études de communautés (institution, petite localité, quartier d’une grande métropole), ce cours portera un regard plus global sur les rapports sociaux qui émergent de la modernité. L’amour, la famille, l’école, le travail, la religion, les loisirs et les enjeux propres à certaines communautés (socialisation ; immigration ; inégalités ; intégration ; conflits ;  criminalité) pourront y être abordés.

Niveau 4000

 

GL/SOCI 4625 6.0 L’ENQUÊTE DE TERRAIN

Dès les premières séances, un sujet d’enquête est choisi collectivement. Bien sûr, ce dernier peut changer selon les circonstances et varie, généralement,  d’une année à l’autre. Ce cours prend la forme d’un laboratoire de recherche où une équipe d’apprentis chercheurs va, sur le terrain, saisir sur le vif la dynamique des rapports sociaux. On y utilise, in situ, différentes méthodes et techniques de recherche : observation participante, récit de vie, entrevue individuelle et de groupe, intervention sociologique, etc.

Recherche individuelle et thèses

GL/SOCI 3110, 4000, 4100, 4110

Ces cours sont à la disposition des étudiants qui désirent entreprendre un travail individuel spécialisé dans un domaine qui n’est pas spécifiquement couvert par les cours régulièrement offerts. Il faut noter cependant que d’une année à l’autre la disponibilité de professeurs qualifiés pour superviser ces cours peut varier. Voici les règlements et formalités d’inscription pour ces cours :

A. Renseignements généraux et formalités

1. Les cours individuels et spéciaux sont en général réservés aux étudiants préparant leur diplôme de Glendon et spécialisés en sociologie (option principale ou secondaire). Les cours de thèse de spécialisation sont réservés aux étudiants de quatrième année seulement.

2. L’autorisation de s’inscrire aux cours GL/SOCI 3110, 4000, 4100, 4110 est accordée par le Département de sociologie seulement. Les étudiants qui n’ont pas une moyenne générale cumulative de « B » en sociologie ne seront pas, normalement, autorisés à s’inscrire à ces cours.

3. Les étudiants qui sont intéressés par ces cours doivent d’abord s’assurer qu’un membre du Département de sociologie est prêt à superviser leur travail. Ils doivent ensuite soumettre à la direction du département, avant la fin de la semaine des inscriptions en septembre, une brève description de leur projet de cours, présentant le projet de recherche ou la question théorique à développer, ainsi que la bibliographie pertinente.

4. La direction du département informera les étudiants de la décision du département le plus rapidement possible. En attendant que la permission de s’inscrire leur soit accordée, on recommande aux étudiants de choisir un autre cours afin de compléter leur programme d’étude. Cependant, les étudiants doivent officiellement abandonner tout cours qu’ils ne désirent plus suivre dès qu’ils auront reçu l’autorisation de s’inscrire à un cours individuel, afin de ne pas avoir à payer des frais supplémentaires. (Adressez-vous au bureau des programmes scolaires pour tout renseignement concernant les dates limites de paiement.)

5. Un rapport sur l’état du travail de chaque étudiant sera normalement soumis au département par les professeurs responsables avant la date limite fixée par le collège pour l’abandon de cours sans pénalité. On demandera aux étudiants, dont le travail à cette date sera considéré comme insatisfaisant, de se retirer de leur cours.

B. Règlements concernant les cours de lecture individuelle et de recherche individuelle

1. En règle générale on n’autorisera pas de cours de lecture individuelle portant sur des domaines traités par les cours réguliers du programme du département. Les étudiants qui désirent suivre un cours individuel dans un domaine couvert par un cours régulier du programme, mais avec objectif plus spécialisé ou plus approfondi, doivent déjà avoir suivi le cours régulier en question ou doivent le suivre concurremment.

2. Les étudiants qui désirent suivre des cours de recherche individuelle doivent avoir déjà suivi, ou suivre concurremment, le cours offert dans le programme régulier qui touche le plus directement au sujet d’étude choisis. Un étudiant qui, par exemple, voudrait faire une recherche personnelle sur les relations familiales doit déjà avoir suivi, ou doit suivre concurremment, le cours « Sociologie de la famille».
Remarque : Il est dans l’intérêt de l’étudiant de s’assurer auprès du professeur qui supervisera son cours que les exigences mentionnées plus haut sont remplies.

C. Règlements concernant les cours de thèse de spécialisation

1. Les étudiants qui désirent suivre un cours de thèse de spécialisation doivent soumettre leur projet de recherche au professeur qui deviendra leur directeur de recherche, avant la date limite fixée par le collège pour pouvoir changer de cours sans pénalité.

2. Un comité comprenant le directeur de recherche et au moins un autre membre des départements de sociologie de York décidera, à la lumière des critères suivants, si le projet peut être accepté comme un cours de thèse de spécialisation ou comme un cours de recherche individuelle, répertoriés comme : GL/SOCI 3110 ou 4110.

(a) Le projet de thèse de recherche du candidat doit être dans un domaine dans lequel il possède déjà une connaissance théorique et de l’expérience.
(b) Le dossier scolaire du candidat ainsi que la nature de son projet doivent laisser espérer une réussite au niveau « A » dans ce cours.
La note finale du candidat sera déterminée par le comité mentionné ci-dessus.

Remarque : Les cours GL/SOCI 3110, 4000, 4100 peuvent être sous forme de cours complet ou de demi-cours.

Automne/hiver 2021-2022

Certains cours sont co-inscrits ou offerts par d’autres départements.

Mini-annuaire

2018-2019 (PDF)
2017-2018 (PDF) mise à jour aôut, 2017
2016-2017 (PDF)
2015-2016
(PDF)
2014-2015 (PDF)
2013-2014 (PDF)
2012-2013 (PDF)

 

Personnel

Directeur du département
Andrew Dawson
Bureau : Pavillon York C126
Téléphone : 416-736-2100 poste 88383
Courriel : adawson@glendon.yorku.ca

Adjointe administrative
Amy Tang
Bureau : Pavillon York C217
Téléphone : 416-736-2100 poste 88175
Courriel : amy.tang@glendon.yorku.ca

Secrétaire
Josie St Hilaire
Bureau : C220 Pavillon York
Téléphone : 416-736-2100 poste 88160
Courriel : josiest@yorku.ca

 

Professeur(e)s

Chacaby, Maya
Dawson, Andrew
Laxer, Emily
Lesage, Marc (Professeur émérite)
Palamarek, Michael
Robinson, Joanna
Shahrokni, Shirin
Singer, Brian

 

Directeurs et Directrices de cours (2021-2022)

Cohen, Judith
judithc@yorku.ca

Diamond, Fred
fdiamond@yorku.ca

Pinter, Steven
jspinter@yorku.ca 

Radoeva, Detelina
dradoeva@yorku.ca

Sanders, Nancy
nsanders@yorku.ca

Tomaszewski, Veronique
vtomaszewski@glendon.yorku.ca

  • Please enter your 9-digit student number.
  • For Enrolment/Permission, please include the course code under Additional Information below.

Contactez-nous: sociology@glendon.yorku.ca