L’étudiante de quatrième année Tetyana Klimova a reçu une bourse Killam

Tetyana-KlimovaFulbight Canada décerne à une étudiante de quatrième année de Glendon, Tetyana Klimova, une prestigieuse bourse Killam pour financer un échange d’un semestre à l’Université de Washington en 2016.

Le programme compétitif de bourses Killam permet à de brillants étudiants de premier cycle, inscrits dans une université canadienne ou américaine, de passer un semestre ou une année universitaire aux États-Unis ou au Canada, dans le cadre d’un échange. Le programme comprend une allocation de 5 000 $ US par semestre, trois jours d’orientation à Ottawa et un séminaire de trois jours à Washington D.C., au printemps.

Fulbright Canada est parrainé par le Département d’État américain et par le ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international. Gouverné par un conseil d’administration indépendant, c’est une organisation binationale, non gouvernementale, à but non lucratif et basée sur un traité. Son mandat est de repérer et d’appuyer les étudiants les plus brillants des deux pays.

Tetyana, qui est née en Ukraine et a étudié les relations internationales et la politique canadienne au Département de Science politique de Glendon, continuera de développer son intérêt pour la politique mondiale à Seattle, Washington, à partir de janvier. Elle a choisi d’étudier le français dans l’environnement bilingue de Glendon pour mieux comprendre le monde politique. Elle doit à ses professeurs son intérêt pour les relations canado-américaines.

Elle a récemment terminé une étude indépendante sous la supervision du professeur James Laxer. Cette étude sur les relations entre le Canada et les États-Unis lui servira de point de départ pour mieux comprendre cette relation bilatérale. En étudiant dans une université américaine, elle pourra découvrir directement les micro- et les macro-interactions entre le Canada et les États-Unis et leurs répercussions sur le reste du monde.

Tetyana étudie en vue d’obtenir une majeure en science politique et une mineure en sociologie, ainsi qu’un Certificat en droit et pensée sociale. Elle compte tirer parti de ses recherches universitaires et de son expérience pratique pour faire des études de droit, puis exercer une carrière axée sur le droit international et la justice sociale.