Les noms des lauréats du Prix 2017 du Principal pour l’excellence en recherche ont été révélés le 3 avril, lors d’une cérémonie sur le campus Glendon. La professeure Valérie Schoof, du nouveau programme en Biologie de Glendon a reçu le prix dans la catégorie des enseignants en début de carrière tandis que le professeur au département d’Études françaises Swann Paradis a été sélectionné dans la catégorie des universitaires établis. Les prix sont distribués annuellement afin d’honorer les membres du corps professoral employés à temps plein à Glendon et ayant contribué de façon exceptionnelle à la recherche au cours des cinq années passées.

« C’est un grand plaisir de remettre aux professeurs Valérie Schoof et Swann Paradis les prix en recherche de cette année », a déclaré Donald Ipperciel, principal de Glendon. Ces chercheurs d’exception représentent la diversité linguistique et disciplinaire à laquelle Glendon est dévoué. »

Professor Valerie SchoofValérie Schoof, qui est à Glendon depuis moins de deux ans, a déjà apporté des contributions majeures à la recherche qui recouvrent sa discipline d’origine – la biologie – ainsi que d’autres domaines tels que l’anthropologie. Son répondant externe caractérise Valérie Schoof d’« exceptionnelle chercheuse et érudite dans le domaine de l’écologie comportementale des primates ». Ces cinq dernières années, elle a publié 15 articles soumis à évaluation par des pairs et chapitres de livre dans des publications de haut niveau ; elle a également donné de nombreuses conférences publiques et universitaires. L’année dernière – sa première année à Glendon –, Valérie Schoof a obtenu une subvention de 140 000 $ sur cinq ans de la part du CRSNG pour son programme de recherches en endocrinologie comportementale et cycle biologique des singes vervets, ce qui est venu s’ajouter à un palmarès de financement externe déjà impressionnant.

« Je suis honorée de recevoir ce prix en reconnaissance de mes recherches sur la socio-endocrinologie chez les primates, a déclaré la professeure. Cette récompense a d’autant plus de sens pour une scientifique en début de carrière telle que moi qu’en reconnaissant mes efforts passés, elle m’encourage également à continuer à contribuer à mon domaine à la fois en tant que chercheuse et enseignante. »

Vétérinaire, écrivain et spécialiste de poésie, Swann Paradis est l’illustration même de la remarquable Professor Swann Paradisinterdisciplinarité qui contribue à la richesse de ses recherches. Au cours des cinq dernières années, il a publié quatre chapitres et cinq articles soumis à évaluation par des pairs. Son ouvrage à paraître, Le sixième sens de la taupe. Buffon dans la fabrique des quadrupèdes, est attendu en septembre 2017 aux prestigieuses Éditions Hermann. Ce manuscrit est le fruit de presque 15 années de recherche et il constitue le premier ouvrage complet dédié aux relations entre la science, la littérature et l’iconographie dans les descriptions animales de l’Histoire naturelle de Buffon. En 2016, M. Paradis a reçu une Subvention Savoir de 93 152 $ du CRSH pour son projet « De la ménagerie du Prince d’Orange au Jardin du Roi : Arnout Vosmaer (1720-1799) dans l’ombre de Buffon (1707-1788) ».

« Je reçois ce prix avec beaucoup d’humilité et de reconnaissance envers le comité de sélection, qui a eu l’audace de récompenser un projet s’inscrivant dans un champ de recherche qui ne se prête pas particulièrement aux feux de la rampe, la littérature française d’Ancien Régime étant moins médiatisée que d’autres domaines plus ancrés dans l’actualité quotidienne », a dit M. Paradis.

Nous félicitons les lauréats du Prix du Principal pour l’excellence en recherche de cette année.