Upcoming events on the Glendon and Keele campuses of York University are available on the Glendon Events Calendar or Keele Events Calendar.


Oct
9
Tue
MPIA – Webinar @ Online
Oct 9 @ 2:00 pm – 3:30 pm

 

Venez nous rejoindre le 9 octobre pour notre premier webinar. Nous allons faire une petite présentation qui sera 45 minutes suivie par une période de questions. Voici les sujets:

  • Our Program
  • The Week of a Student
  • Different Program Streams
  • Program Eligibility
  • Application Requirements
  • Funding
  • Current Students and Alumni
  • Questions?

A link to access the webinar will be sent to participants 48 hours before the event (with a reminder email 2 hours before).

All event times are listed in Eastern Standard Time.

PLEASE NOTE: Ce webinar sera également en français et anglais – le programme est un programme bilingue.

 

Nov
15
Thu
Est-ce que l’ONU est toujours pertinente? | Is the U.N. still relevant? @ A100 Centre of Excellence
Nov 15 @ 6:45 pm – 9:00 pm

EST-CE QUE L’ONU EST TOUJOURS PERTINENTE?

Comme l’organisation des nations unies approche son 75e année (en 2021 – ce qui est aussi l’année que le Canada veut joindre le Conseil de sécurité) il nous semble un bon moment pour évaluer l’efficacité du corps multilatéral de faire face aux problèmes du 21e siècle.

Le Conseil de sécurité des nations unies manque d’achèvement a été bien documenté. L’ancien Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon a appelé la guerre en Syrie « notre échec collectif » qui « reste un fardeau lourd du statut de l’Organisation des nations unies ». Il y a d’autres échecs mais, aussi des accomplissements.

En octobre 1945, les vainqueurs de la deuxième guerre mondiale – la Chine, l’URSS, la France, l’Angleterre et les États unies, ont ratifié la charte de l’ONU, créant le Conseil de sécurité et ont établi eux-mêmes comme les cinq membres permanents avec une capacité unique de mettre un veto sur les résolutions. Originellement, il y avait six membres temporaires mais, en 1965 le nombre de membres temporaires (membres tournants) a été augmenté a 10 (cinq d’Afrique, deux d’Amérique latine et le Caraïbe et deux de l’Europe occidentale).

Le Charte a aussi établi la motivation du Conseil « d’enquêter n’importe dispute ou situation qui pourrait mener au désaccord international ou mener à une dispute, pour déterminer si la continuation de la dispute ou situation est probable de compromettre la continuation de paix et sécurité internationale. » et d’agir en conséquence, par :

* Enquêter n’importe situation qui met la paix internationale en question

* Recommander des procédures pour une résolution paisible d’une dispute

* Faire appel à d’autres nations qui sont membres de complètement ou partiellement interrompre les relations économiques ainsi que les communications par radio, mer et postal ou de rompre les relations diplomatiques ; et

* Enforcer ces décisions militairement, si nécessaire

Le Canada a été un partisan de l’ONU et a joué un rôle essentiel dans la création des missions de paix de l’ONU et continue de soutenir ces opérations. Le Canada a aussi soutenu les programmes d’assistance humanitaire, les efforts de développement économique, les programmes de droits humains ainsi que les droits du sexe et les initiatives de paix et sécurité en général.

Mais, avec tous ces divers programmes et activités politiques, est-ce que l’ONU est toujours pertinent et est-ce que ces institutions établies il y a 70 ans servent toujours l’humanité ? Comment devrait-on classifier les anciens achèvements et échecs de l’ONU dans le monde complexe d’aujourd’hui ?

Et, comment peut-on réformer l’ONU, le conseil de sécurité et le procès de la prise de décisions?

À ce Glendon Global Debate, les experts discuteront quelques de ces problèmes et effleureront sur :

* Les échecs du Conseil de sécurité dans l’histoire récent

* Est-ce que les organisations de l’ONU sont obsolète et comment pourrait-on les reformer

* Comment peut-on garantir que les pays émergent participent complètement dans le procès de la prise de décisions de l’ONU

* Les chances que le Canada soit élu au conseil en 2021

 

IS THE UNITED NATIONS STILL RELEVANT TODAY?

As the United Nations approaches its 75th year (in 2021 – and the year Canada wants to join the Security Council) it seems a good time to assess the effectiveness of the multilateral body to address the issues of the 21st century.

The UN Security Council’s lack of achievement has been well documented. The past Secretary General of the UN, Ban Ki-Moon called the war in Syria “our collective failure” which would “remain a heavy burden on the standing of the United Nations”. There are other failures but also accomplishments.

In October 1945, the victors of the WWII – China, the USSR, France, the UK and the US – ratified the UN charter, creating the Security Council and establishing themselves as its five permanent members with unique ability to veto resolutions. Originally there were 6 temporary members but in 1965 the number of temporary members (rotating members) increased to 10 (5 from Africa, one from E. Europe, 2 from Latin America and the Caribbean, and 2 from Western Europe).

The Charter also established the purpose of the Council, to “investigate any dispute, or any situation which might lead to international friction or give rise to a dispute, in order to determine whether the continuance of the dispute or situation is likely to endanger the maintenance of international peace and security” and to act accordingly, by:

  • Investigating any situation threatening international peace;• Recommending procedures for peaceful resolution of a dispute;• Calling upon other member nations to completely or partially interrupt economic relations as well as sea, air, postal, and radio communications, or to sever diplomatic relations; and• Enforcing its decisions militarily, if necessary.

Canada has been a strong supporter of the UN and played a key role in setting up the UN peacekeeping mission, and continues to support the peace keeping operations. Canada has also supported UN’s humanitarian assistance programmes, economic development efforts, human rights and gender rights programmes and overall peace and security initiatives.

But with all its diverse programmes and political activities is the UN still relevant and are the institutions established some 70 years ago still serve humanity today? How should we frame the past achievements and failures of the UN in today’s complex world?

And how can we reform the UN, the Security Council and decision making process?

At the Glendon Global Debate, experts will discuss some of these issues and will touch on the following:

  • The Security Council’s failures in recent history;
  • Are the UN organizations too obsolete and how can we reform them.
  • How can we ensure that emerging powers fully participate in the UN’s decision making process;
  • Canada’s chances in 2021 to be elected to the SC.